|
logo

Brûlures de la peau

La gravité d’une brûlure cutanée dépend de sa profondeur et de son étendue sur le corps. Quel que soit le degré de la brûlure, les premiers gestes sont déterminants pour qu’elle ne s’aggrave pas. Il est possible d’éviter de se brûler en suivant certaines précautions.

QU’EST-CE QU’UNE BRÛLURE CUTANÉE ?

Une brûlure cutanée est la destruction de la peau par une agression le plus souvent thermique :

  • par contact avec une source de chaleur importante (flammes, braises, fer chaud, liquide ou vapeur brûlants…) ;
  • par rayonnement ultra-violet (coup de soleil) ou ionisant (effet indésirable lors d’une radiothérapie).

La brûlure de la peau est plus rarement due à une agression électrique (électrisation), une explosion, une déflagration ou une exposition chimique (soude caustique, ammoniaque, acide chlorhydrique, acide sulfurique, eau de javel…)

Hormis la peau, la plus souvent touchée, les muqueuses digestives (bouche, œsophage, estomac) peuvent également être le siège de brûlures graves.

COMMENT ÉVALUER LA GRAVITÉ D’UNE BRÛLURE DE LA PEAU ?

La gravité d’une brûlure cutanée dépend à la fois de sa profondeur et de son étendue.

Comment évaluer la profondeur de la brûlure cutanée ?

La profondeur d’une brûlure s’évalue sur l’aspect de la peau et de ses lésions.

Brûlure du premier degré

La peau brûlée est rouge, sèche et douloureuse, sans cloque. C’est, par exemple, le coup de soleil superficiel.

Brûlure du deuxième degré superficiel

La peau brûlée est gonflée, rouge, suintante et couverte de cloques contenant du liquide clair. Les lésions sont très douloureuses.

Brûlure du deuxième degré profond

Sous les cloques blanchâtres, la peau brûlée est pâle car la couche profonde du derme est atteinte. Les lésions sont peu sensibles, les terminaisons nerveuses étant en partie touchées.

Brûlure du troisième degré

Une plaie brune ou noire est présente sur la peau, en creux par rapport aux tissus voisins qui sont gonflés (œdème). Il n’y a pas de cloque.

La douleur n’est ressentie que sur le tour de la plaie car ce type de brûlure détruit les nerfs. Les muscles et les os peuvent être aussi atteints.

QUE FAIRE EN CAS DE BRÛLURE DE LA PEAU ?

Face à une personne brûlée, agir sans retard

En cas de brûlure cutanée, des gestes sont à faire par étapes.

Soustraire la personne brûlée à la source de chaleur et sécuriser l’environnement 

Éloignez la personne de la source de chaleur.

S’il y a un incendie, appelez le 18 (pompiers) ou le 112 depuis un téléphone fixe ou d’un téléphone mobile.

Recouvrez la victime d’une couverture ou d’un vêtement en tissu non synthétique et empêchez-la de courir si ses habits ont pris feu.

Éteignez les flammes avec une couverture anti-feu ou des habits en fibre naturelle (coton, laine, lin…) et surtout pas en fibre synthétique (nylon, polyester, viscose…).

Évaluer la gravité de la brûlure cutanée et faire les premiers gestes de soins

Enlevez les vêtements brûlés, sauf s’ils collent à la peau (fibres synthétiques). Si la brûlure est chimique, n’ôtez pas le vêtement : découpez-le autour de la brûlure et retirez les bijoux.

Faites couler de l’eau à 15-25 °C sur la brûlure, si elle est peu étendue, pendant au moins 15 minutes ou tant que la brûlure est douloureuse. Arrêtez en cas de sensation de froid ou de malaise. N’appliquez pas ce refroidissement chez les grands brûlés car ils souffrent vite d’une chute de température corporelle.

Couvrez la zone brûlée d’un linge propre et sec en coton.

Couvrez la personne pour éviter les chocs de température et ne lui donnez ni à boire ni à manger.

Si la brûlure atteint 10 % de la surface du corps, allongez la personne pour éviter un état de choc immédiat.

Éviter certains gestes nocifs

N’appliquez pas de crème, pommade et encore moins n’importe quelle substance sur la brûlure (beurre, huile).

N’utilisez pas de glace ou d’eau glacée qui pourraient encore plus abîmer la peau.

Brûlures graves de la peau : appeler les urgences

Appelez le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou d’un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit (appel gratuit) si la brûlure cutanée présente des critères de gravité.

Critères de gravité de la brûlure selon l’âge

La brûlure de la peau concerne :

  • un nourrisson ou un enfant de moins de 5 ans quelle que soit la surface brûlée ;
  • un enfant de plus de 5 ans chez lequel la brûlure atteint plus de 5 % de la surface corporelle ;
  • un adulte chez lequel la brûlure atteint plus de 10 % de la surface corporelle ;
  • une personne âgée, car les brûlures sont souvent graves du fait de pathologies associées et du risque de déshydratation lorsque la brûlure atteint 5 % de la surface corporelle.

Localisation et aspect d’une brûlure grave

La brûlure touche le visage (atteinte respiratoire associée, atteinte des yeux…) les mains, le cou, le périnée.

La brûlure cutanée est profonde (3ème degré), quelle que soit sa surface ou la brûlure est du 2ème degré, mais elle concerne plus de 10 % du corps d’un adulte.

Circonstances aggravantes lors de la survenue de la brûlure

La brûlure est survenue :

  • lors d’une explosion ;
  • lors d’une électrisation ;
  • par manipulation de produits chimiques ;
  • au cours d’un accident de la voie publique ;
  • ou d’un incendie en lieu clos (risque d’intoxication au monoxyde de carbone).

Brûlures du premier et deuxième degré peu étendues : que faire soi-même ?

Brûlure cutanée du 1er degré

Vos soins permettent d’obtenir la guérison en moins d’une semaine :

  • faites couler de l’eau à 15-25 °C sur la brûlure pendant au moins 15 minutes ;
  • séchez la peau en tamponnant et sans frotter ;
  • appliquez une crème spécifique conseillée par votre pharmacien (trolamine, pommade à base de calendula, pommade à base de baume du Pérou, pommade à base de sulfamides, allantoïne-gaïazulène-chlorocrésol-acétate d’alpha tocophérol, glycérol-paraffine liquide-vaseline ) ;
  • recouvrez si besoin à l’aide d’un pansement stérile (gaze) qui n’adhère pas à la peau ;
  • prenez des médicaments antalgiques en cas de douleur (paracétamol, ibuprofène…).

Brûlure cutanée du 2ème degré peu étendue

Si la brûlure cutanée du 2ème degré concerne moins de 10 % du corps chez l’adulte et moins de 5 % du corps chez l’enfant :

  • faites couler de l’eau à 15-25 °C sur la brûlure pendant au moins 15 minutes ou tant que la brûlure est douloureuse ;
  • prenez des médicaments antalgiques en cas de douleur ;
  • consultez votre médecin traitant qui prescrira un traitement local adapté (pansements avec ou sans antibactériens…) et vous adressera à un service spécialisé dans la prise en charge des brûlures si un geste chirurgical est nécessaire (excision, greffe de peau), ce qui peut être le cas dans les brûlures du 2ème degré profond ;
  • la guérison intervient, le plus souvent, en 2 à 3 semaines environ sans séquelles pour les brûlures du 2ème degré superficiel, tandis que les brûlures du 2ème degré profond laissent des cicatrices.

En savoir plus